« C’est quoi, le éphedébéaif ? »

Le Festival Des Bons Films, que l’on raccourcira, pour les plus téméraires, en FDBF, c’est une web-émission de débats autour du cinéma, tout simplement. Nous l’avons créée en juin 2015, par désir de partager un peu plus notre passion — qui est aussi notre métier, tant bien que mal — avec d’autres, au travers des possibilités permises par la diffusion sur le net. Touchant des pistes de réflexion sur des films connus, nos discussions incitent également au visionnage d’œuvres plus confidentielles. C’est un espace d’échange d’amoureux du cinéma que nous avons souhaité ludique, mais aussi enrichissant, autant pour nous que pour nos spectateurs.

« Du coup, pourquoi vous parlez parfois de mauvais films ? »

Parce que tout le monde ne partage pas notre bon goût ! Plus sérieusement, nous nous efforçons, à chaque fois, d’avoir des sélections de films qui, à défaut d’être unanimement considérés comme bons (ce qui arrive rarement), possèdent le fond nécessaire pour justifier un débat sur leur valeur artistique. Le désaccord de chacun des intervenants permet alors de creuser plus en profondeur tout ceci. Certaines thématiques abordées dans en ouverture des émissions nous donnent aussi l’opportunité de parler de films que beaucoup trouvent mauvais, mais ils sont aussi le reflet de l’actualité cinématographique et, éventuellement, des problèmes qu’il nous faut mieux comprendre.

« On peut vous suggérer des films ? »

Pourquoi pas ! Nous essayons de nous tenir au courant de l’essentiel des sorties, mais évidemment, impossible de tout suivre, impossible de tout voir. Notre sélection se restreint à quatre long-métrages sortis en salle et un film de patrimoine. Sélection partielle et partiale, donc. Ceci dit, nous sommes toujours ouvert à toute suggestion de votre part. Quant à ce qu’elle intègre la sélection, c’est une autre histoire. Mais encore une fois, pourquoi pas !

« Mais pourquoi vous parlez des vieux films ? J’ai entendu quelque part qu’ils n’avaient pas d’intérêt, leurs codes sont repris. »

Aussi paradoxal cela soit-il, l’actualité du cinéma est aussi rythmée par son passé. A l’ère des restaurations en 2K, 4K (et plus si affinités) et du blu-ray, le patrimoine cinématographique mondial est peut-être plus que jamais accessible. Notre festival offre aussi la perspective de découvertes d’anciens films, pour le rendre d’autant plus complet. D’une part, c’est un plaisir d’en parler, et d’autre part, les faire découvrir encore davantage. D’autant plus qu’il y a tellement de films contemporains étant des miroirs (déformants ou non) d’œuvres passées, qu’il ne peut être que nécessaire de les mettre en parallèle pour mieux les comprendre, et surtout, mieux les aimer.

Alexis et Marc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s